Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban – JK Rowling

Titre VO : Harry Potter and the Prisoner of Azkaban

Traducteur : Jean-François Ménard

Edition : Gallimard jeunesse (Folio)

Date de parution : 2002

Nombre de page : 461 p.

A propos de l’auteur : Née le 31 juillet 1965 dans l’agglomération de Yate, Angleterre, « Jo » Rowling est une romancière anglaise. Elle doit sa notoriété mondiale à la série Harry Potter, dont les tomes traduits en au moins 65 langues ont été vendus à plus de 400 millions d’exemplaires. Jeune mère divorcée vivant d’allocations, elle a commencé à écrire Harry Potter en 1990. Elle devient une philanthrope reconnue en œuvrant pour de nombreuses œuvres de charité et en co-fondant notamment le Children’s High Level Group. (source : Livraddict)

 

Quatrième de couverture :

Black, le dangereux criminel qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?

Un livre époustouflant qui vous emportera dans un tourbillon de surprises et d’émotions.

 

Mon avis:

Et voici l’un de mes tomes préférés. Tout d’abord, parce que pour la première fois, Voldemort ne constitue pas une menace directe. Certes, il est bien présent, mais il n’y a pour le coup aucune confrontation.

Ensuite, parce qu’on en apprend beaucoup plus sur le passé. On découvre dans ce tome les Détraqueurs, qui font revivre à Harry les derniers moments de la vie de ses parents. On fait la connaissance de Remus Lupin, de Sirius Black et de Peter Pettigrow, deux Maraudeurs, deux très bons amis de Lily et James Potter. Plus loin encore, on découvre que Harry n’est pas vraiment seul, comme il le pensait. Son parrain est encore en vie. Et ce parrain, depuis qu’il est apparu dans la saga, reste à ce jour mon personnage préféré, celui que j’adore.

Ajoutons qu’on continue à pénétrer toujours plus loin le monde de la magie: il y a de nouveaux cours, de nouveaux professeurs, le Ministre de la Magie,…

Enfin, je trouve que ce roman contient plus d’humour que les précédants (personnellement j’aime beaucoup les cours de divination)

Mais tout n’est pas beau, bien au contraire. Le roman s’achève sur une bien triste nouvelle: le serviteur va rejoindre son maitre. Et ces simples mots, prononcés par une personne qu’on a tendance à ne pas prendre au sérieux, annonce qu’à partir de maintenant, plus rien ne va être pareil. Un tournant s’annonce.

 

Moments préférés :

(évitez de continuer si vous n’avez pas lu le livre)

* Harry qui gonfle sa tante

* La première apparition des Détraqueurs, dans le train

* Le premier cours de DCFM, avec l’épouventard

* Le jour où Fred et George donne la carte du Maraudeur à Harry et que celui-ci l’utilise pour se rendre en cachette à Pré-au-Lard

* Quand on apprend l’ « histoire » de Sirius : il a trahi les Potter, alors qu’il était le témoin de leur mariage et le parrain de Harry ; il a tué Peter

* Quand Harry essaie l’Eclair de Feu

* Pendant le match contre Serdaigle, quand Harry prend Malfoy, Crabbe, Goyle et Flint pour des Détraqueurs

* Quand Hermione gifle Malfoy

* Toute la scène dans la cabane hurlante, où on apprend la vérité sur Sirius, Remus, Peter,…

* Quand Sirius propose à Harry de venir habiter chez lui

 

Chronique de juillet 2011

Publicités

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s