Loup blanc – David Gemmell

Titre VO : White Wolf

Edition : Bragelonne

Date de parution : 2009

Nombre de page : 408 p.

A propos de l’auteur : Depuis Légende, son premier roman, David Gemmell n’a publié que des best-sellers. Reconnu comme le maître de l’Heroic Fantasy en Grande-Bretagne, cet ancien journaliste avait été videur dans les bars de Soho à Londres avant de prendre la plume. Sa gouaille naturelle lui avait toujours permis d’éviter de se servir de ses 120 kilos. Cette gouaille se retrouve dans ses ouvrages dont le rythme soutenu entraîne le lecteur dans des aventures épiques et riches en couleurs, où Gemmell savait mettre tout son cœur. Ce même cœur qui l’a abandonné en juillet 2006, à l’âge de 57 ans. (source : Livraddict)

 

Quatrième de couverture :

Skilgannon le Damné a disparu des pages de l’Histoire. À la suite de son dernier triomphe, le Général a emporté les légendaires Épées de la Nuit et du Jour et a quitté les terres de Naashan. Les assassins envoyés à ses trousses par la Reine Sorcière furent incapables de le retrouver.
Trois ans plus tard, loin de là, une foule décidée à tuer se rassemble autour d’un monastère. Elle est accueillie par un unique prêtre désarmé. En quelques terrifiantes secondes, le monde des villageois est changé à jamais, et la rumeur se répand à travers les terres de l’Est.
Skilgannon est de retour !
Il doit maintenant voyager à travers un royaume hanté par les démons en direction d’un temple mystérieux et de la déesse sans âge qui y règne. Avec des assassins à ses trousses et une armée d’ennemis face à lui, le Damné se lance dans une quête pour ramener les morts à la vie.
Mais il ne voyage pas seul. L’homme qui marche à ses côtés est Druss la Légende !

 

Mon avis:

Ce roman fait parti du cycle de Drenaï et ce n’est pas le premier roman de cet auteur que je dévore. Feu David Gemmell est un maitre de la Fantasy et il serait bien dommage de passer à coté de Drenaï.

Une fois un roman commencé, la plume de David Gemmell nous porte jusqu’à la dernière ligne sans jamais nous fatiguer ou nous perdre. Ce roman ne fait pas exception.

Comme à son habitude, David Gemmell a fait du Loup blanc un pur roman d’Héroïc Fantasy. Aucun ingrédient ne manque : une aventure qui nous tient en haleine, des combats, des amitiés et des amours, des rebondissements, des personnages intéressants et héroïques,…

Cette fois, le personnage principal est Skilgannon, un ancien tueur dont la réputation effrayante n’est plus à faire, qui cherche à se racheter. J’ai adoré ce roman car il marque aussi le retour d’un personnage que j’adore : Druss la Légende.

Petit bonus : les couvertures sont toujours une merveille.

Bref, avis aux amateurs d’Héroïc Fantasy : ne perdez plus une minute et foncez découvrir un des maitres du genre.

 

Autres avis :

* Guu

* Skarn-sha

* Walpurgis

 

 

Chronique d’août 2011

Publicités

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s