Nightshade, tome 1 : Lune de sang – Andrea Cremer

Titre VO : Nightshade

Traducteur : Julie Lopez

Édition : Gallimard jeunesse

Date de parution : 2011

Nombre de page : 495 p.

A propos de l’auteur : Andrea Cremer est née en 1978 dans le Wisconsin, où elle a passé son enfance à vagabonder dans la forêt. Elle vit aujourd’hui à Minneapolis avec son mari, et partage son temps entre son métier de professeur d’histoire et l’écriture. Même si cette passion la taraude depuis toujours, il aura fallu qu’elle soit immobilisée pendant douze semaines suite à une chute de cheval, pour qu’elle s’attelle la rédaction de Nightshade. (source : Amazon)

 

Quatrième de couverture :

Calla n’est pas comme les autres filles de son âge, car elle peut se transformer en louve. Elle sert les Gardiens, des sorciers qui veillent sur les humains depuis la nuit des temps. Son destin est tout tracé : appartenant à la meute Nightshade, elle est promise au séduisant Ren de la meute rivale. Mais quand elle viole les lois de ses maîtres en sauvant Shay, un jeune homme audacieux, Calla commence à remettre en question son sort, son existence et l’essence même du monde qu’elle a toujours connu. En suivant son cœur, elle pourrait tout perdre – y compris sa propre vie. Mais l’amour interdit vaut-il le sacrifice ultime ?

 

Mon avis:

Reprenons depuis le début : dans le monde normal, le notre, des personnes pas vraiment humaines vivent, sans que les humains ne soupçonnent leur véritable nature. Parmi ces personnes, certaines peuvent se transformer en loups, et parmi elles se trouve Calla. Calla est une lycéenne promise à Ren, qui, soyons réalistes, lui plait. Le problème, c’est qu’un autre garçon lui fait tourner la tête : Shay. Enfin, terminons en précisant que Ren et Shay ne peuvent pas se voir en peinture. C’est là qu’on se dit : il ne manque plus que les vampires !

Effectivement, on surfe encore une fois sur la vague créée par le succès de la saga Twilight : une histoire d’amour, du paranormal, des loups,… Comment ne pas penser directement à Twilight (Stephenie Meyer) ou encore aux Loups de Mercy Falls (Maggie Stiefvater). N’ayant pas poussé ma lecture de ce dernier au-delà des premiers chapitres disponibles sur le net, je ne peux rien dire de plus. Par contre, je peux vous dire que j’ai préféré Nightshade à Twilight ! Pour la simple et bonne raison que Nightshade est un peu plus qu’une histoire d’amour.

Andrea Cremer nous livre ici un récit qui, même s’il fait une large place au triangle amoureux entre Ren, Calla et Shay (traité, à mon soulagement, d’une façon beaucoup moins mièvre que Twilight), propose aussi une intrigue assez convainquante.

Ecrit du point de vue de Calla, nous suivons ses états d’âmes, ses doutes,… L’alternance constante entre actions et moments plus calmes, ajouté à un suspens efficace (à peine une interrogation trouve sa réponse que de nouvelles questions se posent), nous tiennent relativement bien en haleine.

Mais le début du livre est un peu embrouillé selon moi, et j’ai deviné trop vite à mon goût le fin mot de l’histoire.

Bref, rien de très innovant mais les jeunes ado se laisseront prendre au jeu.

 

Autres avis :

Archessia ; Mandy ; Galleane ; Sia ; Michou ; Glow

 

Chronique d’août 2011

Publicités

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s