Reckless, tome 1 : Le sortilège de pierre – Cornelia Funke

Titre VO : Reckless, book 1

Edition : Gallimard jeunesse

Date de parution : 2010

Nombre de page : 327 p.

A propos de l’auteur : Cornelia Funke (née le 10 décembre 1958) est une écrivaine et illustratrice allemande, internationalement connue comme auteur de littérature d’enfance et de jeunesse. Elle exerce le métier d’éducatrice pour enfants avant de devenir illustratrice. Depuis 1987, elle travaille en indépendante et produit des ouvrages pour enfants qu’elle illustre elle-même, ou illustrés par Kerstin Meyer. Elle a deux enfants, Anna et Ben, et vit actuellement à Los Angeles. En novembre 2008, elle a reçu l’Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne, la plus haute distinction d’Allemagne. (Source: Livraddict)

 

Quatrième de couverture :

Derrière le miroir, se trouve un univers fantastique fascinant… et dangereux.

Depuis des années, Jacob Reckless sillonne ce royaume secret à la recherche de trésors. Jusqu’au jour où Will, son frère adoré, le suit de l’autre côté. Victime d’un maléfice, le jeune homme se transforme peu à peu en monstre, brisant ainsi le cœur de celle qu’il aime. A moins que Jacob parvienne à le sauver…

 

Mon avis:

Après avoir été envouté par Cœur d’Encre, j’attendais ce nouveau roman de Cornelia Funke avec impatience. Je n’ai pas été déçue.

La première chose qu’on remarque en commençant le livre, c’est les illustrations au début de chaque chapitre. Illustrations de l’auteur elle-même, qui enjolivent admirablement, sans toutefois gêner notre imagination (en représentant nettement les personnages principaux, par exemple).

Ensuite, les chapitres sont plutôt courts, ce qui est plutôt agréable quand on ne peut lire le roman d’une traite.

Mais parlons de l’histoire elle-même. De la magie, du mystère, de l’action, de la romance, des personnages attachants,… Le cocktail explosif qui transforme une simple histoire en roman à succès. Le tout ancré dans la réalité, puisque l’ « autre monde » et le notre sont en connexion (on peut passer de l’un à l’autre, et cela n’est pas sans conséquence). De plus, l’auteur donne une nouvelle jeunesse aux contes qui ont bercés notre enfance, en les intégrants à son roman de manière plutôt originale (je vous laisse découvrir comment).

Malgré tout, il y a un petit bémol. On est parfois un peu perdu, avec toutes les informations à intégrer. Il y a beaucoup de personnages à mémoriser dans un temps un peu trop court selon moi. J’aurai apprécié qu’ils soient un peu plus développés, afin de m’habituer à eux.

En conclusion, Cornelia Funke signe encore une fois un bon roman, auquel on peut prédire sans danger un succès presque aussi grand que celui de Cœur d’Encre.

 

Autres avis :

* Archessia 

* Rongeuse

* Amadis

* Praline

* Phooka

 

Chronique d’août 2011

Publicités

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s