Les Chemins de poussière, tome 1 : Saba Ange de la mort – Moira Young

Titre VO : Blood Red Road

Traducteur : Laetitia Devaux

Édition : Gallimard jeunesse

Date de parution : 2011

Nombre de page : 382 p.

A propos de l’auteur : Moira Young passe son enfance près de Vancouver, avec ses deux petites sœurs, et décide très tôt de devenir écrivain, mais se consacre ensuite au théâtre avant d’étudier l’histoire. Dans les années 1980, elle fait ses classes sur scène au Royaume-Uni (dont une belle performance de danseuse de claquettes) puis revient à Vancouver pour devenir chanteuse d’opéra. Ce n’est qu’en 2003 qu’elle retourne à ses premières amours, en rejoignant un atelier d’écriture pour la jeunesse à Londres, et elle n’a pas cessé depuis. Elle vit maintenant à Bath, dans le sud-est de l’Angleterre, avec son mari. (source : Babelio.com)

 

Quatrième de couverture :

Au cœur d’un univers futuriste dévasté, la quête haletante d’une héroïne exceptionnelle.

« Je vais bientôt mourir, il dit très vite.

Non, Pa !

Ecoute. Je sais pas ce qui se passe après. Je n’ai eu que des visions. Mais ils vont avoir besoin de toi, Saba. Lugh et Emmi. Et d’autres encore. Beaucoup d’autres. Ne cède pas à la peur. Sois forte, comme je sais que tu es. Et n’abandonne jamais, tu as compris, jamais. Quoi qu’il arrive. »

Ecoutez le récit captivant de Saba, jeune fille farouche et attachante, qui va découvrir, lors de sa longue épopée, que le plus difficile n’est pas de se battre, c’est de faire confiance. Une dystopie émouvante, pour les adeptes du genre comme pour les fans de romans initiatiques. Une série indispensable qui séduira le plus grand nombre.

 

Mon avis:

Et voilà une nouvelle dystopie éditée par Gallimard. Elle raconte l’histoire de Saba, une jeune fille de 18 ans qui vit dans le désert, avec son frère jumeau, Lugh, sa petite sœur, Emmi, et leur père. Très vite, tout tourne mal : Lugh est enlevé par des cavaliers, qui tuent leur père. Saba décide alors de partir à la recherche de son frère.

Le livre a fait mouche. L’histoire est poignante. L’univers vit Saba est dur et impitoyable. Saba elle-même est loin de l’héroïne idéale : têtue, violente, elle ne fait confiance à personne. Elle est loin d’être la grande sœur idéale : reprochant sans cesse à sa sœur d’être la cause de la mort de leur mère. Au contraire, elle voue un amour sans limite à son frère jumeau. Et pourtant, au fil de l’histoire, elle va apprendre à faire confiance, à aimer, à pardonner,… A grandir.

Un autre point positif est la palette de personnages très différents qui peuplent ce roman. Saba, bien sur. Mais aussi Jack, le jeune homme qui fait tourner la tête des filles (autant des personnages du roman que des lectrices, d’après ce que j’ai lu !) ; le roi, fou et dangereux ; Nero le corbeau ;…

Enfin, j’ai apprécié les références à l’histoire, comme par exemple les combats qui se déroulent dans un endroit nommé le Colisée.

Mais tout n’est pas parfait. Tout d’abord, certains passages du roman sont prévisibles et certains personnages manquent un peu de profondeur. Mais le plus gros problème de ce roman, c’est son style d’écriture très particulier. Saba a grandit sans éducation, et sans croiser beaucoup de monde. Ainsi, l’auteur a choisi d’écrire sans respecter les règles de syntaxe, et parfois même en modifiant les mots : par exemple, il n’y a pas de négation, les phrases sont courtes, la ponctuation n’est pas toujours respectée, effrayé devient « effareyé ».

Ca passe ou ça casse. Pour moi, ça casse. Le style n’a pas cessé un instant de me gêner, voir de m’énerver. Je n’ai pas réussi à m’y habituer. Pour que ce soit vraiment efficace, il aurait fallu pousser ce choix plus loin, comme dans La Voix du couteau de Patrick Ness.

 

Autres avis :

Heclea ; Amadis ; Galleane ; Mya ; Juliah ; Lili ; Méloë ; Ptitetrolle ; Lulai

 

Chronique de décembre 2011

Publicités

3 réflexions sur “Les Chemins de poussière, tome 1 : Saba Ange de la mort – Moira Young

  1. Pingback: YOUNG Moira, Saba, Ange de la Mort | Le boudoir de Méloë

  2. C’est clair que le style est imbuvable. C’est le choix de l’auteur, un risque qu’il a pris… bah pour moi c’était répulsif ^^
    J’avais certes bien aimé l’histoire, mais sans plus. Je ne sais toujours pas si je lirai la suite ou pas… d’autant plus que je ne vois pas trop ce que l’auteur peut faire maintenant. La fin est… bah c’est comme un point final à l’histoire pour moi ^^

    • C’est clair que j’ai eu du mal à me faire à l’idée d’une suite, une fois arrivée à la fin du roman… On verra ce que ça donne si un jour je lis le tome 2 (pour l’instant, c’est loin d’être une priorité, avec tous les bons livres qui me font vraiment envie! ^^)

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s