Lueur de feu, tome 1 – Sophie Jordan

Titre VO : Firelight, book 1

Traducteur : Alice Marchand

Édition : Gallimard jeunesse

Date de parution : 2011

Nombre de page : 334 p.

A propos de l’auteur : Sophie Jordan grandit au Texas, où elle s’invente des histoires de dragons, de guerriers et de princesses. Ancien professeur d’anglais au lycée, elle est aujourd’hui auteur à succès de romances historiques et de romances paranormales pour adultes sous le nom de Sharie Kohler et vit à Houston avec sa famille. Lueur de feu est son premier roman publié en France. (source : Amazon)

 

Quatrième de couverture :

Jacinda est draki, des descendants des dragons qui peuvent prendre forme humaine. Mais elle crache également du feu, un don exceptionnel pour ceux de son espèce. Un matin, alors qu’elle enfreint le règlement en volant de jour, la jeune fille est prise en chasse. Jacinda s’échappe de justesse et trouve refuge dans une grotte. Quel est ce mystérieux garçon qui la surprend sans pour autant révéler sa cachette?

Obligée de fuir pour éviter la punition de son clan, elle s’installe en plein désert avec sa mère et sa soeur. Mais pas question pour Jacinda d’oublier son « don ». Au lycée, elle retrouve le jeune garçon qui lui a sauvé la vie. Si Will ne la reconnaît pas, ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Elle devrait pourtant le fuir, car le désir, comme la peur, pousse les drakis à se manifester, et ce serait une bien mauvaise idée de révéler sa vraie nature dans les couloirs du lycée…

 

Mon avis:

La première chose à noter, c’est qu’enfin la littérature fantastique jeunesse nous offre un petit changement. Ici, il n’est question ni de vampires, ni de loup-garou, ni de succubes, anges ou autres créatures qui peuplent la (très) grosse majorité des romans. Ici, il est question de draki, c’est-à-dire de descendants des dragons, qui peuvent prendre forme humain (ce n’est pas une révolution, certes, mais ça change un tout petit peu).

Le roman commence plutôt bien, mais sans bouleverser la tendance actuelle. Jacinda et sa meilleure amie bravent les règles de leur clan et s’octroient un vol en plein jour. Mais l’escapade tourne mal, lorsque des chasseurs se lancent à la poursuite des deux jeunes filles. Jacinda, blessée, se réfugie dans une grotte, où elle est découverte par un des chasseurs. Mais à son plus grand étonnement, il ne fait rien. Suite à cet épisode, la mère de Jacinda oblige sa fille à quitter le clan en secret, pour ne pas qu’elle subisse de représailles.

Jusque là, tout va bien : le mythe des draki est original, simple et efficace. Malgré des zones d’ombres qui perdurent tout le long du récit, il est assez développé pour titiller notre curiosité. Le personnage de Jacinda est assez intéressant : une jeune fille un peu rebelle qui n’accepte pas les yeux fermé les décisions du clan à son égard (oui, ce n’est pas super original, mais ça fonctionne !)

Après, par contre, le roman se gâte. Jacinda, sa mère et sa sœur jumelle partent s’installer dans une ville au milieu du désert, et Jacinda doit intégrer le lycée. Et là, par le plus grand des hasards, elle tombe sur le chasseur qui l’a trouvé dans la grotte : beau gosse mystérieux, mais surtout dangereux pour elle. Sans surprise, elle tombe sous son charme. A partir de là, Jacinda perd beaucoup de son charme. Elle a beau combattre ses sentiments, elle l’aime, c’est plus fort qu’elle. Elle veut fuir le climat désastreux du désert, mais ne passe jamais à l’acte. Elle subit, mais n’agit pas beaucoup. Elle nous lasse.

Les péripéties s’enchainent, toutes prévisibles, jusqu’à une fin qui rappelle énormément Nightshade (d’autres personnes font aussi le rapprochement avec Twilight). Du coup, je suis restée sur ma faim. C’est vraiment dommage que l’auteur soit tombé dans les clichés, car le roman aurait pu être plus intéressant.

Néanmoins, Lueur de feu reste un roman sympathique, sans prise de tête, qui plaira sans doute aux lecteurs (ou plutôt les lectrices) les plus jeunes (13/14 ans).

 

Autres avis :

Galleane ; Méloë ; Evy ; Mya ; Lalou ; Guu ; Kassandra ; Sly ; Liloulala

 

Chronique de décembre 2011

Publicités

Une réflexion sur “Lueur de feu, tome 1 – Sophie Jordan

  1. Pingback: JORDAN Sophie, Lueur de Feu | Le boudoir de Méloë

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s