Les tribulations d’une caissière – Anna Sam

Édition: Livre de poche

Date de parution : 2009

Nombre de page : 185 p.

A propos de l’auteur : Anna Sam a 30 ans, elle est titulaire d’un DEA de Lettres modernes. Elle a travaillé plusieurs années comme caissière dans la grande distribution. Elle a tenu un blog très consulté racontant cette expérience, qui est par la suite devenu un ouvrage à succès, Les tribulations d’une caissière. Elle est également l’auteur de Conseils d’amie à la clientèle. Elle est aujourd’hui passé de l’autre côté en devenant formatrice dans la grande distribution. (source : Livraddict)

 

Quatrième de couverture :

Elle s’appelle Anna, elle a vingt-huit ans, un diplôme universitaire de littérature et huit ans d’expérience derrière une caisse de supermarché. Un métier peu propice aux échanges, ponctué de gestes automatiques…

Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n’avait pas eu l’idée de raconter son travail, jour après jour. Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs. Vous l’avez confondue avec une plante verte ou lui avez dit bonjour, vous avez trépigné à l’ouverture du magasin ou avez été l’habitué nonchalant des fermetures. Anna, vous l’avez draguée, méprisée, insultée.

Il ne se passe rien dans la vie d’une caissière ? Maintenant, prenez votre chariot et suivez Anna jusqu’à sa caisse.

 

Mon avis:

Anna Sam a été caissière pendant de nombreuses années. Un jour, elle a décidé de créer un blog afin de raconter son travail et les moments drôles et moins drôles qui l’accompagne. Ce sont ces histoires de la vie quotidienne d’une caissière qui sont compilées dans ce livre.

Le livre est très court, le texte aéré. Il est divisé en de petits chapitres thématiques. On trouve par exemple le top 3 des questions posées en caisse, les amoureux qui se bécotent ou le spectacle de fin de semaine. Le style de l’auteur n’a rien d’exceptionnel, mais est assez agréable. Anna Sam s’adresse à ses lecteurs, les invite à se mettre à sa place. Du coup, le livre se lit très rapidement, sans difficulté. Avec son format poche et ses chapitres très courts, il est parfait pour lire dans le métro, en attendant le bus, ou entre deux cours.

Néanmoins je n’ai pas vraiment été emballé. Oui, c’est vrai, certains passages m’ont fait sourire, et j’ai reconnu certains des clients mentionnés par l’auteur. Mais le classement par thème ne m’a pas convaincu, parce que certains d’entre eux ne sont pas vraiment passionnants. Ce n’est pas non plus un livre qui a déclenché chez moi de grands éclats de rire. Enfin, je préfère largement les trop rares histoires qu’Anna Sam raconte elle-même, en utilisant la première personne, que sa façon de nous mettre à la place de la caissière. Les anecdotes perdent en impact.

Bref, Les tribulations d’une caissière est pour moi un livre sympathique pour passer le temps ou se divertir après un gros roman fastidieux, mais pas un grand plaisir de lecture.

Les Tribulations d’une caissière a fait l’objet d’une adaptation cinématographique par Pierre Rambaldi, sortie en décembre 2011. Je ne l’ai pas vu, mais je vous invite à dire ce que vous en avez pensez !

Le livre a aussi été adapté en BD par Wol et les frères Akita.

Enfin, vous pouvez retrouver ici le blog d’Anna Sam.

Autres avis :

Méloë ; Au fil des plumes ; Ma biblio 1988 ; Suny Suny ; Cajou

 

Chronique de janvier 2012

Publicités

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s