Un bien mystérieux héritage – Monique Lermusiaux

Édition: Éditions Amalthée

Date de parution : 2011

Nombre de page : 271 p.

A propos de l’auteur : Médaillée d’or Arts-Sciences-Lettres, peintre, sociétaire des Artistes français et du Salon des indépendants, présidente fondatrice de l’Académie des Beaux-arts de l’Est parisien, Monique Lermusiaux est auteur de soixante-dix pièces de théâtre, de plusieurs livrets d’opéra et d’une comédie musicale. Un bien mystérieux héritage est son premier roman.

Quatrième de couverture :

Gatien, âgé d’une trentaine d’années, brillant chercheur à l’Institut Pasteur, fut confié à la DASS dès son plus jeune âge. Il pensait maîtriser aisément les choix de sa vie. Hélas ! Une lettre d’un notaire va faire vaciller cette conviction. Les méandres obscurs de ce mystérieux héritage le conduiront à effectuer de nouvelles recherches dans le plus grand secret. Devenu détective bien malgré lui, il poursuivra ses investigations scientifiques, non pour découvrir un microbe ou un parasite mais… la vérité.

Mon avis:

Tout d’abord, je remercie Monique Lermusiaux, pour m’avoir permis de lire son roman.

Gatien, qui a été placé à la DASS enfant, est maintenant un chercheur à l’Institut Pasteur. Mais sa vie va changer lorsqu’il recevra une lettre d’un notaire l’informant qu’il a hérité d’une propriété en Sardaigne. La « maison sans retour », comme l’appelle les locaux, est le théâtre d’un bien grand mystère. Et Gatien est déterminé à l’éclaircir.

J’ai été intrigué par le résumé, qui promettait mystère, secrets de famille, et fantastique. Et le roman réunit effectivement ces trois éléments.

Le début du livre m’a beaucoup plu. Du moment où Gatien apprend qu’il est convoqué chez un notaire, jusqu’au moment où il découvre quel est le mystère de la maison, j’ai pris plaisir à ma lecture  et me suis laissée entrainer par l’histoire. Mais ensuite, mon intérêt a faiblit. J’ai trouvé que les choses étaient beaucoup trop simples. Gatien découvre assez facilement le grand secret de la maison, puis comment arranger les choses. Pourtant, il y a matière à développer (par exemple l’adaptation de la famille de Gustave, après un siècle d’ « absence »).

Cette « simplicité » se retrouve dans d’autres aspects du roman, et c’est bien dommage. J’ai trouvé les personnages trop caricaturaux. Les personnages principaux sont tous gentils. Gatien et Hermine, sa femme, sont la bonté même. Arthuro, le nouvel ami de Gatien, est de la même veine. Au milieu de tous ces personnages, j’ai eu l’impression que tout va bien dans le meilleur des mondes (surtout quand, à la fin du roman, Gatien et les autres ont réellement des problèmes, le Président se révèle être un excellant ami d’Arthuro).

Enfin, la dernière chose qui m’a gênée est l’écriture. Monique Lermusiaux a écrit énormément de pièces de théâtre, et j’ai l’impression que cela déteint fortement dans son roman. Déjà, il y a de très nombreux dialogues. Ensuite, les personnages se parlent très fréquemment à eux même. D’ailleurs, ça m’a posé parfois quelques problèmes de compréhension, parce que je ne savais pas qui parlait ; ou bien si le personnage monologuait ou tenait une discussion avec une autre personne.

Mais je ne voudrais pas laisser croire que je n’ai pas aimé du tout ce roman. Encore une fois, le début m’a pas mal plu. Et ensuite, il y a des bons points. Par exemple, j’ai beaucoup aimé les nombreux changements de décors. Monique Lermusiaux nous fait voyager en Sardaigne et en Afrique du Sud. En outre, une fois le premier mystère résolu, d’autres histoires prennent le relais : la « réinsertion » de Gustave et de sa famille, l’expédition en Afrique,… De ce coté là, il n’y a ni monotonie, ni ennui.

Bref, j’ai été déçue que le mystère initial soit si vite résolu, et je trouve le traitement des personnages et de l’intrigue trop simpliste. Mais c’est un roman qui reste agréable à lire.

170 idéesIdée n° 148 : quelque chose fait en bois.

Publicités

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s