Big Easy – Ruta Sepetys

Édition: Gallimard (Scripto)

Traducteur : Bee Formentelli

Date de parution : 2013

Nombre de page : 438 p.

A propos de l’auteur : Ruta Sepetys est née dans le Michigan où elle a été élevée dans l’amour de la musique et des livres par une famille d’artistes. Elle étudie la finance internationale et vit quelque temps en Europe (Paris). Puis elle part pour Los Angeles afin de travailler dans l’industrie de la musique. Aujourd’hui mariée, elle vit dans le Tennessee, à Nashville, avec sa famille. (source : Gallimard-jeunesse.fr)

Quatrième de couverture :

Années 50 à La Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, dix-sept ans, n’a pas tiré le gros lot. Fille d’une prostituée qui n’a rien d’une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir.

Pourtant, Josie a une rêve : quitter cette ville, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l’argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela… et ceux qui l’aiment le savent bien. 

Mon avis:

Tout d’abord, je remercie Gallimard jeunesse pour ce nouveau roman.

Josie vit à La Nouvelle-Orléans dans les années 50. Fille d’une prostituée, elle a grandit dans une maison close. Maintenant, elle travaille dans une librairie, mais rêve d’autre chose : elle veut quitter cette ville et entrer à l’université. Pour cela, il va lui falloir de l’argent, et le soutient de ses amis. Et ce n’est certainement pas sa mère qui va pouvoir l’aider. Cette dernière, amoureuse d’un personnage louche qui traîne avec la mafia locale, va mêler sa fille à une sordide affaire de meurtre avant de prendre lâchement la fuite.

Bref, la vie n’a rien de facile pour Josie. Mais cette jeune fille a du caractère et va se battre pour obtenir ce qu’elle veut. C’est le premier bon point de ce roman. Josie ne s’apitoie pas sur son sort. C’est un personnage fort, intelligent, courageux, qui sait se faire aimer très rapidement. Et c’est tant mieux, car le roman est écrit du point de vue de Josie, à la première personne du singulier.

Les autres personnages sont aussi bien travaillés, intéressants et crédibles. Il y a Willie, la tenancière de la maison close, une femme qui semble dure et froide, mais qui en fait à un grand cœur et prend soin de Josie. Il y a aussi Cookie, le chauffeur de la maison close, un homme touchant qui veille discrètement sur Josie. Et puis il y a Patrick et Jesse, deux garçons très différents, qui font balancer le cœur de la jeune fille.  Du coté des personnages bien plus désagréables, la palme revient sans aucun doute à Louise, la mère de Josie. On a envie de la secouer chaque fois qu’elle ouvre la bouche, pour lui faire voir à quel point sa fille est géniale.

Le style de l’auteure est soigné et dépeint de manière très réaliste l’ambiance de la Nouvelle-Orléans. Pourtant, il m’a manqué quelque chose pour me plonger véritablement dans ce roman. Le coté polar (il est quand même question d’un meurtre!) est là en pointillé, mais il n’y a pas franchement de suspens. On devine très rapidement de quoi il retourne. De plus, le triangle amoureux entre Jessie, Patrick et Jesse est mignon, mais encore une fois, j’ai compris très rapidement avec qui elle allait finir.

Bref, Big Easy est un roman qui se lit très facilement et avec une très belle galerie de personnages, mais qui ne m’a pas totalement convaincu. 

Autres avis :

cledesol59 ; Kyeira ; Mathilde C ; Sia ; sevmarguerite ; sapotille

170 idées

Idée n°61 : voiture (entière ou une partie)

Publicités

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s