Hérétiques, tome 1 : Le mystère Isolde – Philippa Gregory

Édition: Gallimard jeunesse

Traducteur : Alice Marchand

Date de parution : 2013

Nombre de page : 305 p.

A propos de l’auteur : Philippa Gregory, née en 1954, est une écrivaine britannique associée au genre de la fiction historique. Née au Kenya et élevée à Cardiff, Philippa Gregory, diplômée d’histoire, a été journaliste puis productrice à la BBC. Traduit dans 22 pays, Deux sœurs pour un roi, son roman le plus célèbre, a été adapté au cinéma par Justin Chadwick en 2008. (source : Babelio)

Quatrième de couverture :

Rome, 1453 : Luca Vero, dix-sept ans, est arraché de son monastère par le représentant d’un Ordre mystérieux, qui agit au nom du pape. L’homme lui confie une mission cruciale : repérer dans le monde chrétien l’hérésie et la sorcellerie. Accompagné d’un serviteur drôle et dévoué, Luca se rend dans un couvent près de Rome où se passent des phénomènes étranges depuis l’arrivée d’Isolde, la nouvelle abbesse : les sœurs semblent frappées de folie et portent des stigmates. Tout semble accuser Isolde et sa servante maure. Les deux jeunes filles risquent le bûcher…

Mon avis:

Voilà un nouveau roman envoyé par Gallimard jeunesse. Je les en remercie, mais je n’ai pas adhéré au Mystère d’Isolde.

Nous sommes au Moyen-Age. Luca, un jeune moine, est recruté par un ordre mystérieux qui l’envoie enquêter sur les mystères et les hérésies du monde chrétien, vu comme des signes de la fin des temps. Sa première enquête va l’emmener dans un couvent où les sœurs sont frappées de folie. Là bas, il va faire la connaissance du deuxième personnage principal : Isolde, qui a été placé à la tête du couvent à la mort de son père, et sur qui tous les soupons se portent.

Tout d’abord, le roman, même s’il fait un peu plus de 300 pages, se lit très vite. La police d’écriture choisie est grande, et l’écriture de l’auteure est agréable et très fluide. On se plonge sans problème dans le monde de Luca et d’Isolde : après tout, Philippa Gregory est loin d’en être à son coup d’essai. Il faut toutefois noter que, de par l’âge des personnages et de par le style d’écriture, le roman est résolument tourné vers son public jeunesse, et ça pourrait gêner les déplaire aux lecteurs les plus âgés.

Mais malgré tout le talent de l’auteure, j’ai été déçue par ce roman. Les personnages m’ont laissé de marbre. Le seul qui m’ait un tant soit peu touché est Freize, le serviteur de Luca : il est drôle et sympathique, et souvent sous-estimé par Luca. L’intrigue ne m’a pas vraiment tenu en haleine, car j’ai deviné très rapidement et trop facilement les différents coupables. Enfin, j’ai trouvé un passage en particulier, lorsque Luca confond les responsables de la folie des sœurs, plutôt effrayant pour un roman jeunesse.

Bref, pour moi, Le mystère Isolde est une déception : les personnages ne m’ont pas intéressés, et les rebondissements ne m’ont quasiment jamais surpris.

Autres avis :

missmolko1 ; Clara0709 ; Aveline ; EnjoyBooks ; Kyeira ; Tinkerbell-Loves-Reading

170 idées

Idée n°19 : quelque chose qui se fabrique

Publicités

Une réflexion sur “Hérétiques, tome 1 : Le mystère Isolde – Philippa Gregory

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s