Albums de Anne Ferrier et Christelle Le Guen : Merlin, Arthur et Morgane

IMG_8858

Édition: Editions Millefeuille

Date de parution : 2010, 2011 et 2012

Nombre de page : 32 p. chacun

A propos des auteurs : Depuis l’enfance, Anne Ferrier ne cesse de lire. Pour être sûre de toujours avoir le temps de lire, elle est devenue professeur de lettres. Et puis un jour, à force de raconter des histoires à ses enfants, elle a eu envie d’en écrire elle-aussi. (source : Lecture Academy)

Illustratrice et auteure depuis 15 ans, elle travaille surtout pour la communication visuelle événementielle. Christelle Le Guen illustre et écrit aussi pour les enfants. (source : http://christelleleguen.com)

Résumé :

Anne Ferrier et Christelle Le Guen signent 3 albums qui parlent de la légende arthurienne :

  • Merlin, l’enfance d’un enchanteur
  • Arthur, l’enfance d’un roi
  • Morgane, l’enfance d’une magicienne

Chacun de ces albums raconte donc l’enfance d’un des personnages. Un quatrième album, « Lancelot, l’enfance d’un chevalier » sortira le mois prochain.

Mon avis:

J’inaugure aujourd’hui deux nouvelles catégories : « album » et « légendes arthuriennes ». « Album », car avec la box de Pandore je vais très certainement en recevoir assez régulièrement. Et « légendes arthuriennes » car je suis plongée dans le monde arthurien depuis un bon mois déjà, et ce jusqu’à la fin de l’été, et ça se répercute sur mes lectures.

Mais revenons à nos moutons. Ces trois albums sont une grande réussite. Chacun réussit à raconter l’enfance des personnages de façon simple et compréhensible, tout en restant assez proche des histoires originales. Chaque histoire est racontée par Lug le corbeau, ami de Merlin.

Arthur, l'enfance d'un roi

Arthur, l’enfance d’un roi

Je trouve les illustrations superbes, surtout celles qui s’étendent sur une double page. Elles sont simples, mais très soignées.

Les livres prennent une forme assez particulière, entre l’album jeunesse classique et la BD. Se mêlent en effet des lignes de texte et des bulles de BD. Je trouve que c’est une bonne idée. Les plus jeunes se feront raconter l’histoire, les plus grands la liront eux-même et découvriront en plus le format BD.

Merlin, l'enfance d'un enchanteur

Merlin, l’enfance d’un enchanteur

Ce format BD est d’ailleurs utilisé dans les deux dernières pages. Celles-ci reprennent les illustrations de l’histoire, et les bulles donnent plus d’information sur le personnage du livre, permettant d’aller un peu plus loin, d’en apprendre un peu plus.

Morgane, l'enfance d'une magicienne

Morgane, l’enfance d’une magicienne

Bref, j’adore ces 3 albums, et je suis pressée de découvrir l’enfance de Lancelot raconté par Anne Ferrier et Christelle Le Guen. Rendez-vous le mois prochain.

 

Publicités

Prendre la plume

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s