Cher oncle Georg – Mireille Horsinga-Renno

Édition: La Nuée bleue

Date de parution : 2006

Nombre de page : 208 p.

A propos de l’auteur : Mireille Horsinga-Renno est née en 1947 à Strasbourg. Son père était l’un des cent trente mille Alsaciens et Mosellans français incorporés de force dans la Wehrmacht après l’annexion de leur région en 1940 par l’Allemagne nazie. Elle a travaillé comme secrétaire dans les services économiques de l’ambassade de France en Allemagne, puis est revenue s’établir dans sa région natale.

 

Quatrième de couverture :

Les gens heureux n’ont-ils vraiment pas d’histoire ? C’est en cherchant à renouer les fils d’une généalogie dispersée que Mireille Horsinga-Renno s’est retrouvée brutalement confrontée à une histoire de cendres, de terreur et de honte, mêlant les secrets de famille aux sanglantes exactions du IIIe Reich.

Printemps 1940. Son grand-oncle, le docteur Georg Renno, est nommé au château de Hartheim (Autriche), où se trame l’une des pages les plus abominables de la folie nazie, le Programme T4 : l’élimination massive des personnes handicapées, dont la vie est jugée « inutile et improductive ». Avec sa chambre à gaz et son four crématoire, le château de la mort va peu à peu devenir une annexe du sinistre camp de Mauthausen. Des dizaines de milliers de personnes disparaîtront entre ces murs, où l’Etat SS expérimente méthodiquement l’euthanasie à échelle industrielle.

Quand, trente-cinq ans après la fin de la guerre, Mireille retrouve la trace de ce parent jusque-là inconnu, celui-ci coule une heureuse retraite dans la verdoyante Rhénanie. Comment croire que ce vieillard cultivé et si attentionné – qui mourra impuni en 1997 – est le médecin nazi qui fut directement responsable de la sélection et de la mise à mort de milliers d’innocents ? Cherchant à comprendre les ressorts intimes de ce Janus déroutant, Mireille se lance alors dans une éprouvante enquête sur la barbarie ordinaire, mais aussi sur les silences coupables de l’après-guerre. Son livre courageux et sensible, écrit en mémoire des victimes du grand-oncle adoré puis rejeté, est une bouleversante victoire contre le silence et l’oubli.

Lire la suite

Publicités

Les tribulations d’une caissière – Anna Sam

Édition: Livre de poche

Date de parution : 2009

Nombre de page : 185 p.

A propos de l’auteur : Anna Sam a 30 ans, elle est titulaire d’un DEA de Lettres modernes. Elle a travaillé plusieurs années comme caissière dans la grande distribution. Elle a tenu un blog très consulté racontant cette expérience, qui est par la suite devenu un ouvrage à succès, Les tribulations d’une caissière. Elle est également l’auteur de Conseils d’amie à la clientèle. Elle est aujourd’hui passé de l’autre côté en devenant formatrice dans la grande distribution. (source : Livraddict)

 

Quatrième de couverture :

Elle s’appelle Anna, elle a vingt-huit ans, un diplôme universitaire de littérature et huit ans d’expérience derrière une caisse de supermarché. Un métier peu propice aux échanges, ponctué de gestes automatiques…

Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n’avait pas eu l’idée de raconter son travail, jour après jour. Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs. Vous l’avez confondue avec une plante verte ou lui avez dit bonjour, vous avez trépigné à l’ouverture du magasin ou avez été l’habitué nonchalant des fermetures. Anna, vous l’avez draguée, méprisée, insultée.

Il ne se passe rien dans la vie d’une caissière ? Maintenant, prenez votre chariot et suivez Anna jusqu’à sa caisse.

Lire la suite