Carnaval – Ray Celestin

Titre VOThe Axeman’s jazz

Édition : Le Cherche Midi

Traducteur : Jean Szlamowicz

Date de parution : 2015

Nombre de page : 493 p.

A propos de l’auteur : Nouvelle figure de la scène littéraire, Ray Célestin s’impose dans le thriller avec son premier roman Carnaval basé sur l’histoire réelle d’un sérial killer qui sévit en 1919 à la Nouvelle-Orléans. Aprés avoir étudié l’art et les langues asiatiques, Ray Célestin devient scénariste pour la télévision. Il vit actuellement à Londres. (source : Babelio)

Quatrième de couverture :

Au coeur du Sud profond, La Nouvelle-Orléans, construite sur des marécages en dessous du niveau de la mer, a toujours été aux prises avec tornades, inondations et épidémies de toutes sortes. La nature du sol en fait une cité qui s’affaisse, où les morts ne peuvent être enterrés. Alligators, serpents, araignées hantent ses marais. Nombre de menaces ont toujours plané au-dessus de la ville. Et pourtant…
Lorsqu’en 1919 un tueur en série s’attaque à ses habitants en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l’agence Pinkerton, Ida, et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D’Andrea, vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.

Lire la suite
Publicités

Histoires regrettables – Wilkie Collins

Édition: Phébus

Traducteur :  Eric Chédaille

Date de parution : 2014

Nombre de page : 312 p.

A propos de l’auteur : William Wilkie Collins est né à Londres le 8 janvier 1824. Après la mort de son père en 1847, Collins commença une carrière de peintre. Mais c’est avec la publication de son roman Antonina, en 1850, que sa carrière d’écrivain commença véritablement. Collins ne s’est jamais marié, mais vécut avec une veuve et sa fille, à partir de 1858. Il est également le père de trois enfants qu’il eut avec une autre femme. (source : Wikipédia)

 

Quatrième de couverture :

Chantage amoureux, malédiction familiale, meurtre, imposture et autres manipulations composent ces Histoires regrettables où le célèbre auteur de La Dame en blanc prend plaisir à soulever, avec toute l’inconvenance qui le caractérise, le voile pudique dans lequel se drape la société victorienne de son temps pour cacher ses turpitudes sous les apparences de la vertu. Dans ces histoires étranges, et parfois terrifiantes, affleurent les noirceurs de l’inconscient et les sentiments inavoués…

Lire la suite

Le fantôme de l’Opéra – Gaston Leroux

Édition: Ebooks libres et gratuits

Date de parution : 2004

Nombre de page : 990 p.

A propos de l’auteur : Gaston Louis Alfred Leroux, né à Paris le 6 mai 1868 et mort à Nice le 15 avril 1927, est un romancier français, connu surtout pour ses romans policiers empreints de fantastique. À partir de 1901, devenu grand reporter, il effectue de nombreux voyages en France et à l’étranger. Son roman le Mystère de la chambre jaune, chef-d’œuvre d’ingéniosité qui inspirera les surréalistes, lui vaut le succès en 1908. En 1918, avec notamment René Navarre et Arthur Bernède, il fonde à Nice la Société des Cinéromans. Gaston Leroux a été par ailleurs un adversaire résolu de la peine de mort, contre laquelle il a milité notamment à travers sa pièce La Maison des juges. (source : Livraddict)

 

Quatrième de couverture :

Publié en 1900, Le Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux, est devenu un classique du roman à rebondissements. Un suspense constant, une intrigue machiavélique, des situations ambiguës et beaucoup d’humour : on se lance sans retenue à la poursuite de ce fantôme « à travers les corridors et les escaliers mal éclairés » de l’Opéra Garnier ! Créature d’autant plus étrange qu’on lui attribue des phénomènes qui coïncident avec le plus fantastique, le plus mystérieux des drames…

Lire la suite

La Pierre de lune – Wilkie Collins

Titre VOThe Moonstone

Édition: Labyrinthes

Date de parution : 2003

Nombre de page : 574 p.

A propos de l’auteur : William Wilkie Collins est né à Londres le 8 janvier 1824. Après la mort de son père en 1847, Collins commença une carrière de peintre. Mais c’est avec la publication de son roman Antonina, en 1850, que sa carrière d’écrivain commença véritablement. Collins ne s’est jamais marié, mais vécut avec une veuve et sa fille, à partir de 1858. Il est également le père de trois enfants qu’il eut avec une autre femme. (source : Wikipédia)

 

Quatrième de couverture :

« La Pierre de Lune se vengera ! »

Mais que veut dire le Brahmane mourant qui lance cet anathème sur la famille Verinder ? Vous le saurez en pénétrant dans le monde à tiroirs de ce roman dont l’héroïne, Rachel, est une intrépide jeune fille de 18 ans. Il y sera question d’un diamant baptisé Pierre de Lune qui attise les convoitises et sème le malheur sur son passage et d’un policier de Scotland Yard, le sergent Cuff, aux manies surprenantes, qui aura pour mission de démêler l’écheveau serré d’une intrigue complexe comme Collins en a le secret.

Au cours de l’enquête, vous croiserez aussi le très étrange Gabriel Betteredge et la non moins excentrique Miss Clack…

Lire la suite

Ce que j’ai vu et pourquoi j’ai menti – Judy Blundell

Titre VO : What I saw and How I lied

Traducteur : Cécile Duteil de la Rochère

Édition: Gallimard (Pôle fiction)

Date de parution : 2011

Nombre de page : 324 p.

A propos de l’auteur : Judy Blundell a écrit plusieurs romans pour enfants, adolescents et adultes sous différents pseudonymes. Elle est notamment connue sous le nom de Judy Watson par les fans des romans dérivés de La Guerre des étoiles, car elle est l’auteur des séries à succès des Apprentis Jedi et du Dernier Jedi. Elle a également écrit de nombreuses novélisations de films. Avec Ce que j’ai vu et pourquoi j’ai menti, elle signait sous son véritable nom son premier vrai roman qui obtint, l’année de sa publication, en 2008, le National Book Award. Judy Blundell vit à Katonah, dans l’Etat de New York, avec sa fille et son mari. (source : Livraddict)

Quatrième de couverture :

Floride, 1947…

Un ancien soldat au passé trouble, une femme trop belle, un homme aussi séduisant qu’énigmatique… quel fil invisible les relie? Dans un hôtel au luxe défraîchi et la chaleur étouffante de septembre, Evie surprend l’ombre de mensonges et de terribles secrets.

Lire la suite